Ray Harroun Indianapolis
in

Je veuxJe veux

Le miroir qui a gagné Indianapolis

[su_dropcap style = »light» size = »2 ″] T [/ su_dropcap] a L'histoire a connu des aléas du destin comme celui qu'a connu le pilote américain Ray Harroun. Un coureur régulier dans les courses sur piste, il était le tout nouveau vainqueur des premiers 500 miles d'Indianapolis et aussi le premier à utiliser un rétroviseur monté sur véhicule. Mais peut-être, paradoxe de son propre destin, n'a-t-il plus gagné de courses dans sa vie sportive. Ou votre rétroviseur a-t-il vraiment gagné ?

En 1910, un jeune pilote de 32 ans, Ray Harroun, a accepté le défi du constructeur automobile Howard C. Marmon de concevoir conjointement un véhicule qui serait conduit un an plus tard lors d'une nouvelle course qui devait se dérouler dans la ville nord-américaine d'Indianapolis, dans l'Indiana.

Jusqu'à cette année-là, les voitures destinées à la course étaient fabriquées avec deux sièges, un pour le pilote et un autre, à côté de lui, pour le mécanicien. Ce dernier surveillait à la volée l'évolution de la voiture, tout en regardant d'un côté à l'autre, alertant le pilote de la position des autres voitures autour d'eux. Mais le nouveau Marmon Wasp n°32 avait une ligne beaucoup plus aérodynamique et étroite que ses deux prédécesseurs, de sorte qu'un seul siège pouvait être installé.

En raison de cette imposition de conception, Harroun a conçu et construit un support pour placer un miroir à travers lequel il pouvait voir les voitures qui circulaient derrière lui. Et grâce à cet accessoire particulier, la Marmon est considérée comme la première automobile de l'histoire à avoir un rétroviseur monté sur une base stable.

[su_note note_color = »# f4f4f4 ″]

Le premier Indy 500

Revenons en 1911. Le mardi 10 mai à 30 heures, Ray Harroun est parti de la 28e place sur un total de 40 participants. Pour l'anecdote, il détient jusqu'à aujourd'hui le record avec Louis Meyer (1936) en remportant la Classique des 500 milles depuis la position de départ la plus retardée. Cependant, au tour numéro 8, Harroun avait déjà sa Marmon Wasp jaune en position numéro 17. Il connaissait parfaitement sa voiture, et dès le début de la course, il savait que ce n'est qu'en gardant ses pneus, son moteur et son carburant qu'il resterait sur la bonne voie. positions de tête.

Le changement de pneus plus que fréquent du favori, Ralph Mulford, les problèmes du reste des pilotes qui étaient en tête et la propre persévérance de Harroun ont fait qu'après 6 heures, 42 minutes et 8 secondes, et une moyenne de 74,59 miles par heure pour boucler 200 tours, équivalant à 500 milles, le trio Marmon-Harron-rétroviseur a reçu le premier drapeau d'arrivée en tant que tout nouveau vainqueur de la course légendaire. Et 5,8 milles d'avance sur Mulford...

[/ su_note]

[su_youtube_advanced https = »oui» url = »https://youtu.be/ReLJ7UZdG9Q» largeur = »700 ″]

[su_note note_color = »# e9e9e9 ″]

Un brevet, plusieurs inventeurs

L'installation d'un rétroviseur dans le véhicule pour remplacer le mécanicien ne fut pas sans controverse bien qu'elle fut finalement autorisée... En tout cas, si l'on fait honneur à l'histoire, la première mention connue de l'utilisation du rétroviseur apparaît dans le livre écrit en 1906 par l'auteur Dorothy Levitt, intitulé "La femme et la voiture."

Dans le texte de Levitt, il est dit que les femmes pourraient apporter un petit miroir quelque part pour que, le tenant en main, ils puissent regarder en arrière en conduisant. Mais malgré le fait que Ray Harroun l'ait utilisé des années plus tard monté sur le corps de son Marmon, il s'est lui-même proclamé le premier bénéficiaire de "l'invention" en affirmant l'avoir testé dans une calèche en 1904. Il n'utiliserait pas c'est à nouveau jusqu'en 1911 par, Selon des années plus tard, la vibration constante causée par le passage des roues sur les pavés des rues. Logique évidente.

La paternité ne vient jamais seule, et en fait Elmer Berger a toujours été considéré comme l'inventeur du rétroviseur. Il l'a breveté en 1921 et l'a développé dans sa société Berger and Company dans le but de le monter dans la production d'automobiles fabriquées à cette époque.

[/ su_note]

Quoi qu'il en soit, la preuve fiable que le rétroviseur a été utilisé en 1911 est le Marmon que pilotait Harroun, qui est exposé en parfait état d'usage dans le Musée du Temple de la renommée de l'Indianapolis Motor Speedway. La raison la plus probable pour laquelle elle a survécu à ce jour est peut-être que la voiture a été retirée des circuits avec son pilote car, après cette première victoire, Harroun n'a plus jamais couru.

Le coureur a annoncé sa retraite le jour même où il a reçu le prix de 14.000 48 $ décerné pour avoir remporté Indianapolis. Cependant, il n'a pas quitté l'industrie automobile : il a été embauché par Marmon pendant plusieurs années comme ingénieur, développant éventuellement le carburateur du Marmon 1913 de 1968. Depuis lors, et jusqu'à sa mort en XNUMX, il a toujours été lié à l'automobile ; elle est restée en activité soit en fabriquant des véhicules sous sa propre marque Marmon-Haxwell, soit en distribuant des accessoires pour des tiers.

Harroun restera toujours dans les mémoires pour son premier et son dernier triplé : premier vainqueur d'Indianapolis, premier utilisateur d'un rétroviseur sur voiture, et premier vainqueur de sa dernière course. Sa carrière sportive courte mais intense a laissé son nom inscrit dans l'histoire du sport automobile en tant que pionnier mais aussi en tant que promoteur d'un objet dont dépend notre sécurité à chaque fois que nous prenons le volant. Du moment qu'on s'en sert, bien sûr...

Qu'en penses-tu?

Alberto Ferreras

Écrit par Alberto Ferreras

Alberto Ferreras (Madrid, 1968) a développé sa carrière professionnelle dans le journal Le Pays depuis 1988, où il a travaillé comme éditeur graphique et éditeur du supplément Moteur jusqu'en janvier 2011. Diplômé en photographie, il a été finaliste du Prix Ortega y Gasset de ... Voir plus

Commentaires

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

50.6KVentilateurs
1.7KAbonnés
2.4KAbonnés
3.2KAbonnés