in

VIII Salle RetroMálaga : Enfin !

Petit à petit il semble que les foires reprennent...

TEXTE ET PHOTOS RETROMALAGA: FRANCISCO CARRION

Après plusieurs annulations d'autres événements et après avoir été reportée de leurs dates habituelles de décembre au week-end du 11 au 13 juin, la célébration de Rétromalaga, Concours de Malaga, il peut être considéré comme un événement et un exemple à suivre pour les futurs salons, car Il s'agit du premier salon des véhicules classiques organisé en Espagne après la pandémie.

Comme à l'accoutumée, le Centre des foires et congrès de la capitale de Malaga a accueilli la foire organisée par la société Événements de moteur, et comme c'est normal aujourd'hui, il a eu ses particularités. Pour y accéder, il fallait passer un contrôle de température, et avant d'entrer dans le pavillon certaines informations personnelles étaient demandées (téléphone, nom complet, etc.) Une fois à l'intérieur, il y avait un plus grand espace dans les couloirs, qui se déployaient également dans d'autres sous-couloirs séparés par des rubans qui entouraient les stands eux-mêmes.

RetroMálaga : Moyen plein

Le pavillon principal malgré tout -ou grâce à ces espaces plus grands- pouvait être considéré comme plein, en partie grâce à la présence de plusieurs clubs locaux, les tribunes habituelles des Musée de Malaga ou le stand « multi-anniversaires » des Maserati Biturbo, Mercedes-Benz R-107, Renault 4L, Seat 850 et Alfa Romeo Giulietta. A noter également la présence des deux roues et des pièces détachées, des libraires et des stands de miniatures, ces derniers presque aussi bondés qu'avant la pause.

Une plus grande présence des professionnels locaux d'achat et de vente a été manquée, Eh bien, nous pouvions à peine voir le stand de la société RG Classics, qui était venue avec une équipe de cinq Ford Mustang, parmi lesquelles se distinguait une intéressante GT 500 de la fin des années 60. Les clubs nationaux toujours dynamiques de Lancia et Seat 124 étaient également présents. , et dans certains coins, nous pouvions trouver des choses aussi intéressantes qu'un PTV fraîchement restauré ou deux unités Alpine A110 différentes.

Dans le deuxième pavillon et la cour adjacente se trouvait le parking des visiteurs toujours animé, où parmi plusieurs classiques populaires se distinguaient des pièces d'une rareté ou d'une qualité auxquelles nous ne sommes pas habitués, normalement portées par des fans étrangers résidant sur la Costa del Sol, un collectif toujours très présent à la foire de Malaga. Parce que par exemple À quand remonte la dernière fois que nous avons vu un ACM Biagini ou une réplique de Bentley Blower par ici ?

Plusieurs clubs locaux ont tenu leurs concentrations thématiques tant attendues après un an et demi, comme le Club Mustang et l'association Mazda « Miata » qui a réussi à récolter un nombre exceptionnel d'unités.

L'essor des classiques industriels

Il a également mis en évidence la présence de plusieurs camions classiques parfaitement restaurés des marques espagnoles Pegaso, Avia et Ebro, disséminés ça et là sur le salon, en plus des nombreux bus transportés par la très dynamique association malagasy Trambus, qui continue d'augmenter sa flotte de véhicules conservés. Sans doute, l'amour pour les industriels classiques grandit clairement en Espagne, et l'échantillon andalou en est généralement un bon exemple.

Concernant l'afflux du public, Malgré les circonstances, c'était assez remarquable, et même plus que prévu, selon les dires des organisateurs eux-mêmes. Plusieurs milliers de personnes ont traversé la foire tout au long du week-end, évitant les températures élevées et évitant la tentation des plages désirables de Malaga.

Qu'en penses-tu?

Francisco Carrion

Écrit par Francisco Carrion

Je m'appelle Francisco Carrión et je suis né à Ciudad Real en 1988, un endroit qui ne ressemblait pas au début aux voitures anciennes. Heureusement mon grand-père, dédié au secteur automobile, avait des amis qui possédaient des voitures d'anciens combattants et participaient au rallye annuel qui se tenait (et se tient toujours) dans ma ville natale... Voir plus

Commentaires

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

50.3KVentilateurs
1.7KAbonnés
2.4KAbonnés
3.1KAbonnés