Exposition de tracteurs classiques à Repsol
Massey-Harris et BMB des années 50, tous deux britanniques
in

Tracteurs classiques au centre de Madrid

Les expositions ou événements dédiés aux tracteurs classiques ne sont pas très fréquents dans notre pays, et ils le sont encore moins au centre d'une grande ville comme Madrid. C'est pourquoi nous avons été - agréablement - surpris de trouver cette petite exposition près de la gare Atocha de Madrid.

Concrètement, ces anciennes gloires du domaine ont été exposées au siège de la société pétrochimique Repsol à l'occasion de la rencontre « Repsol Agro », au cours de laquelle, en plus d'aborder divers aspects économiques et législatifs du secteur agroalimentaire, il a été utilisé pour commémorer le cinquantième anniversaire que la multinationale dirige dans ce domaine.

Pour ce faire, l'entreprise a contacté une association de restaurateurs de vieux matériels agricoles - bien qu'on ne sache pas précisément avec laquelle - qui a accepté de prêter une dizaine de tracteurs des années 50.

Importance étrangère

Curieusement, il n'y avait pas les tracteurs les plus typiques de fabrication espagnole comme le Lanz, l'Ebro ou le Hanomag-Barreiros, le seul représentant hispanique étant le Fiat 211 C du début des années 60 fabriqué sous licence par Viasa à Saragosse.

Les autres étaient tous de production étrangère, l'Allis Chalmers Type G 1952 avec moteur arrière (fabriqué aux États-Unis) et le diminutif URSUS « Bambi » C10 des années 50 fabriqué en Pologne se distinguent par leur rareté.

Plus typiques étaient les britanniques Massey-Harris « Pony » 820 et BMB « President » STP, tous deux avec leurs faucheuses latérales et fabriqués au milieu des années 50. Enfin, un légendaire Farmall « Cub » américain et un Allgaier « Baby » allemand léger fermé cette petite exposition qu'il ne serait pas mal qu'elle soit renouvelée et augmentée dans les années à venir, car ainsi Il n'a duré que du 30 septembre au 1er octobre.

Qu'en penses-tu?

Francisco Carrion

Écrit par Francisco Carrion

Je m'appelle Francisco Carrión et je suis né à Ciudad Real en 1988, un endroit qui ne ressemblait pas au début aux voitures anciennes. Heureusement mon grand-père, dédié au secteur automobile, avait des amis qui possédaient des voitures d'anciens combattants et participaient au rallye annuel qui se tenait (et se tient toujours) dans ma ville natale... Voir plus

Commentaires

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

50.3KVentilateurs
1.7KAbonnés
2.4KAbonnés
3.1KAbonnés