ingénierie expliquée
Bien qu'il parle à un rythme infernal, le présentateur vidéo structure clairement les idées. Source : ingénierie expliquée.
in

10 conseils pour ne pas perdre de puissance dans votre moteur

Ceux d'entre nous qui aiment les voitures classiques savent que ce ne sont pas des objets jetables, destinés à une courte vie. Tout le contraire. Un classique est une voiture qui dure dans le tempsDonc l'entretien à long terme est essentiel pour que notre classique fonctionne comme au premier jour, même après des décennies. Au sein de l'entretien du moteur, l'un des points qui nous préoccupe le plus est celui lié à la perte de puissance.

Et en parcourant la navigation à la recherche de réponses à la perte de puissance dans les moteurs, nous avons trouvé cette vidéo didactique de L'ingénierie expliquée. Il présente une liste de dix éléments à prendre en compte pour qu'il continue à tourner comme au premier jour. Dix mécanismes liés à la puissance à surveiller. Nous les accompagnons à travers quatre sections : air, combustion, compression et étincelle.

AIR

  • Filtres à air. Un simple geste peut aider à éviter que la puissance ne soit réduite : changer les filtres à air à temps. Leur colmatage dû à l'accumulation de salissures provoque une perte de ventilation : le moteur tourne plus étouffé et la perte de puissance est immédiate. Imaginez-vous courir avec la bouche et le nez bouchés...
  • Câble d'accélération. L'usure ou la faible tension de celui-ci peut empêcher l'ouverture complète des gaz, ne pouvant pas gérer tout l'air nécessaire au moment où nous sollicitons le plus la voiture. Le vérifier est un geste très simple qui nous aidera également à ne pas perdre brutalement la puissance dont nous avons besoin dans diverses situations de conduite.
  • Catalyseur. La durée de vie de cet élément du système d'échappement est limitée. Dans le cas où notre youngtimer Il possède un catalyseur et est obstrué par un mélange de différents résidus du moteur, cela va faire que les gaz ne s'écoulent pas correctement, entraînant une perte de puissance.
  • Silencieux. Comme comme le catalyseur, cette partie du système d'échappement peut se boucher. Ils peuvent moisir et se décomposer littéralement tube par tube. De plus, en obstruant l'échappement des gaz, la pression augmente, le système surchauffe et cela provoque une perte de puissance dans un moteur qui, en ne pouvant pas expulser correctement les gaz, peut agir de manière plus lourde et même éclater.
ingénierie expliquée
Si nous appliquons une caméra thermique, nous verrons mieux les températures auxquelles notre voiture doit résister. Voici la dernière section d'évasion. Source : ingénierie expliquée.

LA COMBUSTION

  • Carburateurs et injecteurs. Avec le temps ils peuvent s'encrasser, car ils agissent dans un contexte plein de chaleur et de carburant, très sujet à l'apparition de résidus. Un carburateur ou un injecteur sale ne distribue pas correctement le carburant. De plus, diverses particules peuvent pénétrer dans la chambre de combustion et provoquer une fissure, ce qui entraîne à nouveau une perte de puissance. Il est très pratique d'avoir ces pièces de moteur propres et dans leur durée de vie utile.
  • Pompe à carburant. Si cette pièce a subi une usure importante, nous sommes confrontés au fait qu'elle ne pompera pas le carburant avec la force nécessaire au reste du système de carburant. Cela n'ira pas avec une pression suffisante au carburateur ou aux injecteurs, provoquant un effet domino de perte de puissance dans la soupape, cylindre... Vous remarquerez que le moteur ne répond pas bien à vous en montée ou à haut régime. C'est comme si tu allais courir après une prise de sang, tu étais en panne d'essence.

COMPRESSION

ingénierie expliquée
Les segments de piston. Aussi petits qu'essentiels. Source : ingénierie expliquée.
  • Segments ou segments de piston. Ces pièces simples sont d'une importance capitale : elles maintiennent l'étanchéité du cylindre et contrôlent la circulation du lubrifiant. En cas d'usure, ils ne pourraient pas assurer la compression correcte pour la combustion du mélange air-carburant ; et ils ne permettraient pas une lubrification efficace des cylindres, entraînant une usure des pistons, des parois et même des chambres de combustion. Pour tout cela, il est très important les garder en bon état et les chouchouter avec les niveaux et l'huile appropriés, car ils peuvent générer une panne majeure.
  • Vannes. D'une importance particulière par rapport à la perte de puissance si votre moteur est à injection directe, où il est plus facile de produire des résidus qui se traduisent par un manque de compression. La vanne, usée ou avec des débris, ne parvient pas à s'asseoir complètement, ce qui peut provoquer, une altération du mélange ou de l'échappement des gaz, selon qu'il s'agit d'une soupape d'admission ou d'échappement.
ingénierie expliquée
Attention aux soupapes. Source : ingénierie expliquée.

ÉTINCELLE

  • Bouchons. S'ils sont sales à cause des résidus de combustion, de l'huile, du carburant, de la poussière... ils peuvent provoquer une étincelle inconstante. De plus, l'usure crée une usure sur les boulons qui nuit à leurs performances. Une étincelle faible ou erratique entraînerait certainement une perte de puissance.
  • Des coups, général. Oui, les coups, au-delà de ceux provoqués par l'usure des segments. Aucun corps ou mécanisme ne fait bien d'être constamment frappé. Mais dans le cas du moteur, nous ne parlons pas des coups contre les bornes, ceux-ci ne feront que nuire à l'esthétique de la voiture et n'importe quelle tôle peut les réparer. On parle de coups plus subtils, ceux qui se produisent à l'intérieur du moteur. Surtout s'il y a de la saleté ou un manque de lubrification entre les parois du cylindre et les pistons, ce qui peut provoquer une usure entre les mécanismes. Ces coups provoquent une détérioration du moteur, ainsi que des lacunes dans la coordination entre les différents éléments qui vont altérer irrémédiablement la puissance et l'allumage.
ingénierie expliquée
Bouchons. Nouveau et ancien. La différence est évidente. Et la différence dans ses avantages aussi. Source : ingénierie expliquée.

Comme vous l'avez vu, maintenir la puissance de votre voiture dépend souvent de petits détails. Comme la vérification de certaines pièces ou le maintien d'une lubrification et d'une prise d'air adéquates dans le véhicule. D'autant plus si notre voiture est un classique, où l'entretien à long terme et l'attention aux détails sont plus que nécessaires pour prolonger sa durée de vie pendant de nombreuses décennies.

Cependant, même si dans un classique il faut être plus attentif à ces détails... nous savons que les heures que nous consacrons à notre passion sont un pur plaisir.

Qu'en penses-tu?

Miguel Sánchez

Écrit par Miguel Sánchez

À travers les nouvelles de La Escudería, nous parcourrons les routes sinueuses de Maranello en écoutant le rugissement du V12 italien; Nous parcourrons la Route 66 à la recherche de la puissance des grands moteurs américains ; nous nous perdrons dans les étroites ruelles anglaises suivant l'élégance de leurs voitures de sport ; nous accélérerons le freinage dans les virages du Rallye de Monte-Carlo et, même, nous nous remplirons de poussière dans un garage en sauvant des bijoux perdus.

Commentaires

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

<span class="”notranslate”">50K</span>Ventilateurs
<span class="”notranslate”">1.6K</span>Abonnés
<span class="”notranslate”">2.4K</span>Abonnés
<span class="”notranslate”">3.1K</span>Abonnés