mille miglia 2018
in

Mille Miglia 2018 : Vai Avanti !

TEXTE : FRANCISCO CARRIÓN / PHOTOGRAPHIES : JAVIER ROMAGOSA

Les Mille Miglia, l'événement routier par excellence dans le monde entier, il revient en Italie entre le 16 et le 18 mai avec sa route traditionnelle Brescia-Rome-Brescia. En scoop et presque en direct, puisque nous avons pris les photos à Brescia durant les premiers mètres du parcours, de L'Escudéria On assiste à ce spectacle authentique, ravi de la qualité que le parc clos offre année après année. Cette édition "classique" n'a presque rien à envier aux courses authentiques qui se sont déroulées des années 20 aux années 50, mais cette "presque" nous le verrons plus tard.

Le départ de Brescia Cela se passe, comme tout dans les Mille Miglia, dans un cadre spectaculaire dans le centre historique de la ville. Et même certains sponsors, marques ou entreprises spécialisées comme le restaurateur allemand Kienle ils y installent de petits stands. D'après ce que nous avons vu ce premier jour, nous pouvons souligner que bon nombre des 450 équipes qui participent "officiellement" le font à l'arrière de Mercedes Benz 300 SL Ailes de mouette.

Par exemple, il n'y a qu'une seule équipe espagnole inscrits cette année, et ils viennent avec une de ces voitures. Leur nombre dépasse et dépasse la vingtaine, et l'on peut affirmer sans crainte de se tromper que ces Mercedes ont été sacrées « 911 des Mille Miglia » ; une voiture chère et exclusive basée sur la répétition de cet événement ils perdent presque tout intérêt.

Si vous conservez - ou augmentez - votre intérêt pour plusieurs voitures récemment restaurées comme une belle Aston Martin DB2 / 4 Roadster carrossée par Bertone au début des années 50, ou une sage Fiat 8V Zagato qu'il avait peu à envier aux Ferrari de l'époque. Et en parlant de Ferrari, outre les plateaux traditionnels nombreux et variés des Mille Miglia, nous avons pu voir cette année la Ferrari 212 Inter de 1953 que Roberto Rossellini et Ingrid Bergman utilisaient pour les longs trajets, qui participe également entièrement équipée d'un galerie de toit époque et deux énormes porte-documents dessus.

Mille Miglia 2018 : Célèbre, populaire et quelques revers

Le thème du "famoseo" Il est également très répandu et commun dans les Mille Miglia, et pas seulement chez les personnalités du passé ; actuellement de nombreuses marques invitent des conducteurs retraités, comme ce fut le cas avec Alfa Romeo cette année. Aux commandes d'une 6C 2300 de 1934, on a vu par exemple l'ancien pilote de F1 Giancarlo Fisichella.

Et bien que le luxe et le glamour soient la norme, vous pouvez également participer aux Mille Miglia avec des voitures populaires, à condition qu'ils aient couru dans la course d'origine. C'est ainsi que l'on a observé occasionnellement des Triumph TR3, et même une humble Simca Aronde arrivée de Hollande, cas curieux dans lequel le prix de l'immatriculation dépasse très probablement celui de la voiture participante elle-même.

Le jury qui accepte les candidatures durcit chaque année la balance, et pourtant même dans cette édition 2018, nous avons pu constater une autre gaffe à la sortie de Brescia. On ne s'attendait pas à une Mercedes Benz 190 SL équipée d'horribles jantes modernes ou d'un arceau de sécurité, mais on pourrait encore moins imaginer se retrouver avec toute une « gaffe », vérifiée et prête à participer : une Fiat 1500 de 1937 qui était née avec une sobre carrosserie de berline 4 portes, récemment relookée en Belgique. Pour finir le gâteau, la voiture a des roues Jaguar XK inappropriées, et a été vendue aux enchères par Bonhams à Paris en 2016, donc l'information était accessible à tous !

Enfin, un événement très malheureux qui a eu lieu alors que les Mille Miglia n'avaient même pas commencé. Quelques jours avant qu'il ne soit volé ensemble Alfa Romeo 6C 2500 Cabriolet Touring de 1942 qui était déjà enregistré comme participant, et ils l'ont emmené sur la remorque dans laquelle il a été transporté à l'événement. Avec l'arc, allons-y. Espérons que la voiture se rétablisse bientôt, et en attendant nous avons encore deux jours pour profiter de la course la plus excitante du monde.

Avez-vous eu envie de Mille Miglia? Lisez notre chronique 2015 !

Qu'en penses-tu?

Francisco Carrion

Écrit par Francisco Carrion

Je m'appelle Francisco Carrión et je suis né à Ciudad Real en 1988, un endroit qui ne ressemblait pas au début aux voitures anciennes. Heureusement mon grand-père, dédié au secteur automobile, avait des amis qui possédaient des voitures d'anciens combattants et participaient au rallye annuel qui se tenait (et se tient toujours) dans ma ville natale... Voir plus

Commentaires

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

50.3KVentilateurs
1.7KAbonnés
2.4KAbonnés
3.1KAbonnés