dessin ben pon
in , ,

Le doodle qui est devenu le célèbre Volkswagen T1

Il est curieux de penser que l'idée derrière l'un des véhicules les plus emblématiques et les plus réussis de l'histoire de Volkswagen est née grâce à une personne extérieure à l'équipe de conception de la marque, le propriétaire d'un concessionnaire qui, après avoir visité l'usine, a dessiné un simple croquis de ce que serait la Volkswagen Type 2 T1.

A la fin des années 40, Volkswagen était dans une situation délicate. Les lourds bombardements de la Seconde Guerre mondiale avaient laissé une usine dans un état délabré, et dans laquelle la production devait être arrêtée lorsque le temps était défavorable. 

L'usine avait été laissée sous le contrôle des forces britanniques après le conflit, qui dès la fin de 1945 ordonnèrent la Volkswagen type 1, communément appelé "Scarabée", être fabriqué à nouveau, faisant ainsi les premiers pas vers la réindustrialisation du pays.

Les Anglais quittaient l'entreprise à la fin de la décennie, nommant Heinrich Nordhoff, un ancien directeur d'Opel, comme nouveau PDG de Volkswagen. Enfin, en 1949, les Britanniques cèdent l'entreprise à l'État allemand. 

BEN PON : PREMIER CONCESSIONNAIRE VOLKSWAGEN EN DEHORS DE L'ALLEMAGNE 

En 1947, un homme d'affaires hollandais nommé Benjamin Marinus Pon, dit Ben Pon, crée la première concession Volkswagen à l'étranger. Pon avait déjà de l'expérience dans le secteur, puisque dans les années 30, il avait déjà vendu des voitures Opel et Ford dans son pays. 

Au départ, seules cinq voitures ont été exportées vers les Pays-Bas en octobre de la même année et, à la fin de 1947, elles avaient déjà vendu 56 voitures. En 1948, les chiffres s'améliorent avec plus de 4.500 XNUMX Volkswagen destinées à l'export, et cette même année, Ben Pon obtiendrait la licence pour vendre Porsche aux Pays-Bas.

Ben Pon aux côtés des premiers Type 1 destinés à l'export.
Ben Pon aux côtés des premiers Type 1 destinés à l'export.

PLATTENWAGEN, LE VÉHICULE QUI A INSPIRÉ BEN PON 

La première visite de Ben Pon à l'usine de Wolfsburg remonte à 1946, avant le début des exportations. Au cours de cette visite à l'homme d'affaires certains camions curieux utilisés pour transporter des pièces dans l'usine ont attiré l'attention. 

Ces véhicules utilisaient le châssis et mécanique de la Volkswagen Type 1, avec moteur et traction arrière, mais avec une particularité, le poste de conduite était situé à l'arrière, donnant une forme très particulière. La voiture n'avait pas de nom officiel, mais au fil des ans, elle a été désignée comme la Volkswagen Plattenwagen.

La Volkswagen Plattenwagen a été utilisée pour transporter des pièces dans l'usine.
La Volkswagen Plattenwagen a été utilisée pour transporter des pièces dans l'usine.

Après avoir vu le curieux Plattenwagen en fonctionnement, Ben Pon a pensé qu'une meilleure idée était possible et a vu le potentiel d'un fourgon fabriqué par Volkswagen, alors il a fait un croquis rapide d'un véhicule commercial hypothétique basé sur la Coccinelle. 

Le dessin, daté d'avril 1947, a jeté les bases de ce qui allait devenir l'iconique van Volkswagen, positionnant le conducteur dans la partie la plus frontale du véhicule et proposant une charge utile de 690 kilos.

le dessin de ben pon et le t1
Le dessin de Ben Pon a été la genèse de la Volkswagen Type 2 ou T1.

PRÉPARATION D'UN PROTOTYPE 

Les dirigeants de Volkswagen ont aimé l'idée, mais au début, la production était presque entièrement axée sur la Beetle. Lorsque la fabrication du Type 1 le permettait, il était produit un prototype du fourgon en seulement trois mois, connu en interne sous le nom de Type 29.

Le prototype de la camionnette a été désigné Volkswagen Type 29.
Le prototype de la camionnette a été désigné Volkswagen Type 29.

Le prototype a prouvé que le châssis de la Beetle était trop fragile pour monter une camionnette, il a donc été développé un châssis en échelle et opté pour une construction monocoque. Fait intéressant, l'empattement était identique à celui du Type 1.  

Mécaniquement, j'utiliserais un Moteur boxer 4 cylindres refroidi par air développant 25 CV de puissance. Le fourgon équiperait le réducteur de la Volkswagen Type 81, un curieux fourgon basé sur la Coccinelle.

Au départ, l'aérodynamisme du prototype laissait beaucoup à désirer, mais après avoir été testé en soufflerie, des améliorations ont été mises en œuvre, comme le pare-brise divisé caractéristique, qui permettait un résultat aérodynamique meilleur que celui de la Coccinelle elle-même, avec un coefficient Cx de 0,44 contre 0,48 pour le Type 1.

La Volkswagen T1 avait un meilleur coefficient de traînée que la Coccinelle.
La Volkswagen T1 avait un meilleur coefficient de traînée que la Coccinelle.

1949 : NAISSANCE DU TYPE 2 

Le 19 mai 1949, le directeur de Volkswagen, Heinz Nordhoff, donne le feu vert au nouveau fourgon, dont la production débute le 12 novembre de la même année. Le modèle recevrait le nom de Volkswagen type 2, étant le deuxième modèle destiné au public civil de la marque, puisque le Type 1 était le Coléoptère. 

Initialement, il était proposé en deux versions : Kombi et Commercial. Au cours de sa première année, 9.541 XNUMX camionnettes ont été venduesLa gamme s'agrandit donc, les Microbus et Microbus Deluxe apparaissant respectivement en 1950 et 1951. Toujours en 1951, le Type 2 a commencé à être proposé comme ambulance, et en 1952 la variante de pick-up est apparue.

Les deux versions initiales du Volkswagen T1 : Kombi et Commercial.
Les deux versions initiales du Volkswagen T1 : Kombi et Commercial.

La première génération de la camionnette, connue sous le nom de T1, serait un succès mondial, étant une icône de la culture pop, et resterait en production jusqu'en 1967. vendant plus de 1,8 million d'unités, bien qu'au Brésil sa production ait duré jusqu'en 1975. Le succès de l'idée de Ben Pon serait maintenu dans les générations suivantes, puisque la Volkswagen T3 était la dernière génération de la camionnette populaire à utiliser la propulsion arrière et la configuration du moteur et l'air -mécanique refroidie.

Le dessin de Ben Pon est à l'origine de la Volkswagen Type 2 T1.

Photographies VW.

Qu'en penses-tu?

photo d'avatar

Écrit par Javillac

Cette chose à propos des voitures vient à un depuis l'enfance. Quand d'autres enfants préféraient le vélo ou le ballon, je gardais les petites voitures.
Je me souviens encore comme si c'était hier d'un jour où une 1500 noire nous a dépassé sur l'A2, ou la première fois que j'ai vu une Citroën DS garée dans la rue, j'ai toujours aimé les pare-chocs chromés.

En général, j'aime les choses d'avant ma naissance (certains disent que je suis réincarné), et en tête de liste se trouvent les voitures qui, avec la musique, forment la combinaison idéale pour un moment parfait : la conduite et un bande sonore selon la voiture correspondante.

En ce qui concerne les voitures, j'aime les classiques de toutes nationalités et de toutes époques, mais mon point faible, ce sont les voitures américaines des années 50, avec leurs formes et leurs dimensions exagérées, c'est pourquoi beaucoup de gens me connaissent sous le nom de "Javillac".

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

60.2KVentilateurs
2.1KAbonnés
3.4KAbonnés
3.8KAbonnés