II Rallye Paris-Madrid
in

II Rallye Paris-Madrid

La plupart du trafic longue distance se fait sur les autoroutes et les autoroutes. Grâce à cela, les routes françaises et espagnoles de deuxième et troisième ordre presque désertes ont été utilisées pour profiter de la conduite et des paysages aux vingt-quatre équipes participant à la IIe Paris-Madrid.

Le 23 mai, les participants à ce rallye ont quitté Versailles à 8 heures. Au total, vingt-quatre équipes prêtes à profiter et à souffrir en tournée qu'il allait les emmener à Alcalá de Henares dans trois jours, où ils sont arrivés dans l'après-midi du 25.

Après avoir pris un le déjeuner à 12 heures dans la ville française de Mont de Marsan, dans l'après-midi du samedi 24, ils sont entrés en Navarre par le port d'Urkiaga.

II Rallye Paris-Madrid
A bord de leur 1936 MG TA, les Britanniques Mitchell et Jackell terminent neuvième

TEMPÊTE APRES-MIDI

Aux abords de la ville d'Eugui, nous avons attendu son passage vers 16h17,55, ce qui était l'heure prévue. Cependant, le premier d'entre eux arriverait à 8h1938. C'était l'Alfa Romeo XNUMXC de XNUMX, roulant sur de l'asphalte mouillé, de sombres nuages ​​de tempête se profilaient dans le ciel.

Pendant près d'une demi-heure, nous avons eu l'occasion de contempler en mouvement et avec leur propre son l'allure joyeuse des vingt longs véhicules. Certains d'entre nous ont pu les photographier dans de meilleures conditions, tandis que d'autres ont dû être photographiés au milieu d'une averse.

Plus tard, à côté de l'hôtel de Pampelune où ils ont séjourné, nous avons vu un Riley avec des plaques allemandes sur une remorque. Peut-être une panne, ou peut-être le rappel ? Enfin, ce Riley Preston de 1934 a atteint Alcalá et a terminé à la 19e place.

Pendant ce temps, les autres se reposaient dans le garage de l'hôtel et le lendemain ils devaient continuer leur route.

II Rallye Paris-Madrid
II Rallye Paris-Madrid
1- En deuxième position se trouvait ce Hudson Century de 1937
2- Énorme Bentley 4.5 litres Tourer de 1927

Dimanche est venu

À 7h30, ils sont partis de Pampelune, avec une fatigue accumulée et le désir de continuer à profiter de la conduite et des paysages.

Nous avons pu les photographier à nouveau entre les villes navarraises d'Irurzun et d'Estella, déjà avec de l'asphalte sec et sans circulation sur les routes choisies par l'organisation.

Ils devaient encore traverser les provinces de La Rioja, Soria et Guadalajara. Et selon les commentaires d'un ami qui est venu les voir entre Tardelcuende et Almazán, tous étaient derrière le programme officiel.

Bien entendu, à l'exception de la Bentley 4.5 Litres portant le numéro 19, ils sont tous arrivés à Alcalá de Henares.

II Rallye Paris-Madrid
II Rallye Paris-Madrid
1- Au-delà des gouttes, l'élégance d'une Lagonda LG 45 de 1936
2- Des voitures imposantes. L'Alvis Speed ​​25 de 1939 au roulement majestueux

LES TROIS DU PODIUM

L'équipe gagnante était celle formée par Alastair Caldwell et Laurel Smith, à bord d'une belle Alfa Romeo 8C SS Torpedino de 1938.

De plus, leurs 366 points de pénalité marquaient une nette distance avec la deuxième équipe classée, qui était celle des Néerlandais Cornelis Willemse et Herman Schipper qui ont terminé avec 500 points dans leur Hudson Century de 1937.

Avec seulement 14 points de plus, le Luxembourgeois Jean Steinhauser et la Belge Anne Steinhauser-Collard ont pris la troisième place aux commandes d'une élégante Bentley Derby 4.25 litres de 1937.

Bref, le Rallye Paris-Madrid se consolide, malgré le fait que cette année ait compté avec des effectifs inférieurs à ceux de 2013. D'ailleurs, le magazine anglais Octane Il est l'un des sponsors et il nous ravira sûrement dans peu de temps avec un rapport détaillé ; en attendant, nous vous laissons avec notre article sur le fatidique original Paris-Madrid de 1903, ce qui signifiait la fin des courses disputées entre les grandes villes.

 

Images en taille réelle (1.280 XNUMX px environ)


 

Qu'en penses-tu?

Ignacio Saenz

Écrit par Ignacio Saenz

Je suis Ignacio Sáenz de Cámara, je suis né à Vitoria il y a plus d'un demi-siècle. Comme cela arrive à beaucoup d'entre vous, j'ai aussi souffert/apprécié depuis que j'étais petit avec cette attirance impossible à retenir envers n'importe quel véhicule à moteur. En vieillissant, j'ai vu que j'aimais aussi lire tout ce qui tombait... Voir plus

Commentaires

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

50.3KVentilateurs
1.7KAbonnés
2.4KAbonnés
3.1KAbonnés