in

Fiat 500 Baldi Frog, quand une compacte doit être encore plus petite

Si une vieille Fiat 500 ressemble à une petite voiture, en Italie, ils ont fabriqué une version encore plus petite qui porte le concept de véhicule compact à un autre niveau, il s'agit de la Fiat 500 Baldi Frog.

En 1957 apparaît Fiat 500, comme une petite compacte qui a pris le relais de la légendaire 500 Topolino plus de vingt ans après le début de la production de cette dernière. La petite voiture qui s'appelait "Nouveau 500», n'a pas commencé comme un best-seller, mais avec l'ajout d'un modèle quatre places peu après sa présentation, les choses ont changé.

C'est à partir de cette date que triomphe la 500, avec une production qui durera jusqu'en 1975, et 1977 pour les breaks appelés Giardiniera. Le résultat était 3.893.294 unités vendues, un véritable best-seller qui a fait de la poussette le classique populaire par excellence en Italie. 

Il convient de rappeler que la 500 est apparue à une époque où diverses microvoitures étaient fabriquées dans toute l'Europe, de sorte que le modèle présenté par Fiat en 1957 était dans de nombreux cas la première voiture à laquelle de nombreuses familles pouvaient accéder.

Une partie de cette popularité sans précédent dans le pays peut être comprise si l’on analyse comment sont réparties les rues de nombreuses villes italiennes, beaucoup d'entre eux étant extrêmement étroits et difficiles à manœuvrer. 

FIAT 500 BALDI FROG : ENCORE PLUS PETITE 

Dans les rues, ceux qui ne font guère plus que Vespa et le singe pouvait se déplacer facilement, il a été envisagé de fabriquer une voiture plus petite que la populaire Fiat 500, comme modèle urbain pour se déplacer facilement dans les situations les plus compliquées. 

C'est à ce moment-là qu'il apparaît une société italienne basée à San Remo appelée Baldi GAMC, qui avait auparavant travaillé sur la fabrication de versions avec des carrosseries modifiées de modèles tels que la Fiat 850 ou la Renault 4. 

Au Mondial de l'Automobile de Paris 1973 la marque présente le Baldi BB5, aussi appelé Baldi Frog, ou grenouille en anglais, basé sur la Fiat 500, mais avec une taille minuscule en comparaison. La Baldi Frog ne mesurait que 2,15 mètres de long, soit un peu plus d'un demi-mètre de moins que la 500. Cela faisait logiquement de la microcar une biplace.

Le corps était de forme très carrée et était en fibre de verre. La voiture partageait certains composants avec la 500, comme l'optique avant ou la lunette arrière, qui sur le Baldi Frog était montée à l'envers. Elle possédait également un toit ouvrant en toile comme le modèle sur lequel elle était basée. 

La Baldi Frog était 50 centimètres plus courte que la Fiat 500.

La mécanique est également héritée des Fiat. En Italie, trois modèles étaient disponibles, l'austère, 300 centimètres cubes, et le rallye, de 595 centimètres cubes, ce dernier pouvant atteindre une vitesse maximale d'environ 100 kilomètres par heure. 

Il y avait aussi une version encore plus basique appelée qui montait un moteur à deux cylindres et 125 centimètres cubes du Lambretta. La Baldi Frog était également commercialisée en France par une société appelée William, où elle ne serait proposée qu'avec cette mécanique et pourrait être conduite avec un permis moto.

Finalement, en 1975, le modèle fut abandonné, après avoir été fabriqué seulement 300 unités, donnant ainsi l'une des versions les plus curieuses de la Fiat 500 et qui atteint aujourd'hui des prix élevés.

Photographies de Baldi et William.

Qu'en penses-tu?

photo d'avatar

Écrit par Javillac

Cette chose à propos des voitures vient à un depuis l'enfance. Quand d'autres enfants préféraient le vélo ou le ballon, je gardais les petites voitures.
Je me souviens encore comme si c'était hier d'un jour où une 1500 noire nous a dépassé sur l'A2, ou la première fois que j'ai vu une Citroën DS garée dans la rue, j'ai toujours aimé les pare-chocs chromés.

En général, j'aime les choses d'avant ma naissance (certains disent que je suis réincarné), et en tête de liste se trouvent les voitures qui, avec la musique, forment la combinaison idéale pour un moment parfait : la conduite et un bande sonore selon la voiture correspondante.

En ce qui concerne les voitures, j'aime les classiques de toutes nationalités et de toutes époques, mais mon point faible, ce sont les voitures américaines des années 50, avec leurs formes et leurs dimensions exagérées, c'est pourquoi beaucoup de gens me connaissent sous le nom de "Javillac".

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

60.2KVentilateurs
2.1KAbonnés
3.4KAbonnés
3.8KAbonnés