Course de la Mustang 2019
in

Mustang Ride 2019 : Entraînement complet

PHOTOS ET TEXTE RIDING: MUSTANG CLUB DE ESPAÑA

Les 3,4, 5 et XNUMX mai, la douzième édition du Mustang Ride était organisée par le Mustang Club d'Espagne. La pluie a joué un rôle prépondérant tout au long de la matinée de vendredi, tandis que les participants se dirigeaient vers l'hôtel-base à Miranda de Ebro (Burgos). Cela n'a pas affecté la fréquentation attendue, avec presque toutes les voitures arrivant avant le déjeuner.

Ils étaient enfin 30 véhicules d'adhésion au club qui ont assisté au rendez-vous, malgré une baisse de dernière minute, avec des représentants de toutes les générations du modèle à ce jour, moins du tiers.

Parmi les participants, nette dominance des deux dernières générations avec les classiques de la première et de la deuxième génération représentés par quatorze unités, près de la moitié des voitures, avec une large représentation des 65 et 66 dans ses trois carrosseries avec deux hardtop, deux cabriolets, la fastback étant la plus nombreuse avec quatre unités. Un fastback 67, tous deux Shelby "voiture hommage« 350 GT 66 et 500 GT 67, un fastback 69 Mach 1, un Mach 1 de 71 et une Mustang II dans sa carrosserie à hayon, complétaient les classiques. La quatrième génération était représentée par un beau cabriolet et le reste divisé entre la cinquième et la sixième génération de Mustang et Shelby avec un magnifique Super Snake et trois Bullit 2019 entre les deux, complétant le total jusqu'à ce qu'ils atteignent la trentaine.

balade en mustang 2019

A cette occasion, nous avons apprécié la compagnie de Victor piccione, responsable de la communication produit et compétition de Ford Espagne, une entité qui a toujours soutenu inconditionnellement la célébration de cet événement, en organisant toute la réunion sur le dos d'un Bullit 2019, un modèle dont, comme déjà mentionné, il y avait trois unités dans ce Cabalgada, un vrai luxe.

Nous étions également accompagnés d'Ignacio de Haro et d'Aarón Pérez de Periodismo del Motor qui ont eu l'occasion de vivre le Ride de l'intérieur à bord d'une autre Mustang Bullit.

Vers XNUMXhXNUMX, le voyage vers Puras de Villafranca (Burgos) a commencé, une petite ville avec des mines de manganèse située au-dessus de Belorado, où il est arrivé après moins d'une heure de voyage à travers de beaux endroits dans la seconde moitié du tour.

Sergio attendait là, un guide expert et grand connaisseur de la région qui a reçu le groupe, montrant trois des mines, menant des expériences très pédagogiques qui ont enchanté tout le monde, racontant comment leur manganèse a été utilisé pour renforcer tout l'acier du malheureux Titanic et il a décrit avec solvabilité, les aventures et les souffrances des personnes qui y ont travaillé pendant plus de 80 ans, qui ont fait passer plus de deux heures de visite guidée et tout le monde a été ravi et agréablement surpris à la fois.

Mustang Ride : C'est parti pour le 2ème jour

Le samedi 4, cela a commencé par une matinée claire et un ciel presque photographique lorsque la caravane des Mustangs couronnant le petit col de La Ventilla, a découvert un paysage impressionnant avec la Sierra de la Demanda au fond d'une immense vallée, toujours enneigée. sur plusieurs de ses sommets, parmi lesquels le spectaculaire San Lorenzo (2.600 XNUMX m) au-dessus de la ville d'Ezcaray, avec un champ des deux côtés de la route avec beaucoup de nuances de vert qui nous invitaient à voyager et à profiter sans perdre les détails. C'est ainsi que tout le groupe s'est approché de Santo Domingo de la Calzada, où les voitures étaient garées sur la Plaza del Ayuntamiento grâce à ce dernier, dans un environnement incroyable.

balade en mustang 2019

Une visite guidée documentée de la cathédrale, après avoir traversé le musée de l'horloge, gravi la tour de la cathédrale elle-même et jeté un coup d'œil à l'auberge des pèlerins, a mis la note culturelle ce matin. Un repas typique de la région a également marqué la fin du séjour dans cette ville, d'où le cortège s'est dirigé vers les terres de Burgos, à Bardauri, quartier de Miranda de Ebro, défaisant une partie du chemin parcouru le matin et d'où partir à six l'après-midi le développement du déjà traditionnel Test de régularité sans instruments, laissant les voitures de minute en minute effectuer deux secteurs de 31 et 34 kms.

La dispute de l'épreuve pour les terres de la Rioja et de Burgos, profitant en même temps de paysages d'une grande beauté, s'est terminée par un coucher de soleil spectaculaire sur Bardauri où l'Association de quartier a accueilli tous les participants avec une grande affection et a mis fin aux activités de la journée ils ont été postés 158 km de parcours.

Le point culminant de cette journée intense a été le dîner de gala à la fin duquel tout le monde a été remercié pour leur présence, un souvenir a été fait de ceux qui ne pouvaient pas être là, des remerciements ont été exprimés aux sponsors et collaborateurs, le toujours attendu a été réalisé remise de trophée du test de régularité et a procédé à la tombola de cadeaux gracieuseté de Ford Espagne.

Et le dimanche…

Il s'est levé dimanche 5, avec une atmosphère très détendue et une grande attente pour la dernière visite du programme. Quatre véhicules ont dû commencer tôt le retour à la maison, tandis que le reste à dix heures du matin, est entré dans les installations de l'usine ferroviaire Talgo à Rivabellosa (Alava).

Tout d'abord, sur le parking de l'usine et devant les principaux entrepôts, la photo de groupe a été prise qui atteste de notre séjour.

Par la suite et après réception, Patentes Talgo a reçu le trophée de membre honoraire qui a été collecté par Jose Ramón López, Directeur de production de l'usine, qui nous a accompagné tout au long de la visite.

balade en mustang 2019

De la main de Javier Moreno, responsable de la qualité et après une brève présentation de l'histoire de Talgo et de son parcours depuis ses débuts jusqu'à nos jours, une visite approfondie et détaillée de toutes les zones de production a commencé, faisant un court arrêt pour visiter une unité de Talgo II, le premier du genre à circuler en Espagne et qui a grandement surpris tout le groupe. À tout moment, le groupe a également été soutenu par Enrique Pangusión, un employé de Talgo et l'un des membres fondateurs du Mustang Club d'Espagne. La visite s'est ensuite poursuivie jusqu'à son achèvement avec la dernière composition des trains de la Mecque prête à être envoyée à sa destination.

Après cette visite, un repas a eu lieu en début d'après-midi avant de revenir à chaque point de départ, après quoi, d'un commun accord entre les membres et le conseil d'administration du club, le Trophée de membre d'honneur à Juan Carlos SanchezIl a été un conseiller infatigable de nos classiques pendant les vingt dernières années et plus tard, des photographies personnalisées ont été livrées, prises par Talgo lors de la visite, qui recueillent et datent trois moments précis de la visite.

balade en mustang 2019

Les adieux après le déjeuner ont clôturé trois jours de convivialité, d'amitié et de divertissement pour un groupe d'amis et de passionnés de Mustang, avec un dernier voyage d'environ 300 kms. à travers les terres de Burgos, La Rioja et Álava.

Qu'en penses-tu?

Miguel Sánchez

Écrit par Miguel Sánchez

À travers les nouvelles de La Escudería, nous parcourrons les routes sinueuses de Maranello en écoutant le rugissement du V12 italien; Nous parcourrons la Route 66 à la recherche de la puissance des grands moteurs américains ; nous nous perdrons dans les étroites ruelles anglaises suivant l'élégance de leurs voitures de sport ; nous accélérerons le freinage dans les virages du Rallye de Monte-Carlo et, même, nous nous remplirons de poussière dans un garage en sauvant des bijoux perdus.

Commentaires

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

50.3KVentilateurs
1.7KAbonnés
2.4KAbonnés
3.1KAbonnés