in

Oldtimer GP Nürburgring, une chambre avec vue

AvD est l'acronyme de l'un des deux grands clubs automobiles existant en Allemagne, l'Automobilclub von Deutschland.

En plus de ses activités classiques d'accompagnement des automobilistes, l'AvD organise des rencontres et des événements sportifs dans le domaine des voitures anciennes. Son plus grand événement annuel, tant par sa taille que par la participation des équipes inscrites et du public présent, est le Grand Prix Oldtimer du Nürburgring.

Comme on le sait, l'autre grand club, l'ADAC (Allgemeine Deutsche Automovil-Club), organise la Eifelrennen, événement dont ils ont eu des nouvelles récemment les lecteurs de L'Escudería.

[su_youtube_advanced https = »yes» url = 'https: //youtube.com/watch? v = BczrgYzHMWI']
Crédit: Utilisateur jensst82, de Youtube

Du 9 au 11 août 2013, l'AvD a organisé la 41e édition de son événement vedette, avec une gamme variée d'attractions résumées dans d'énormes listes de participants dans les catégories suivantes :

[su_quote]

→ Course 1 - Trophée FIA ​​Lurani, Formule Junior

→ Course 2 - FIA Masters Historic Formula 1 Championship (engagé par l'espagnol Joaquín Folch avec Brabham BT49C de 1981)

→ Course 3 - Revival Championnat d'Allemagne 1972-1981

→ Carrera 4 - Voitures de course et GT jusqu'en 1961

→ Course 5 - Voitures de Grand Prix Historiques jusqu'en 1960 (Joaquín Folch espagnol avec Maserati 250F de 1956)

→ Course 6 - Championnat FIA Masters Historique de Formule 1

[/ su_quote]

Des voitures de grande valeur, comme la Ferrari 250GT SWB, n'hésitez pas à participer
Des voitures de grande valeur, comme la Ferrari 250GT SWB, n'hésitez pas à participer

[su_quote]

→ Course 7 - Gentlemen Drivers (GT jusqu'en 1965, Espagnol Joaquín Folch engagé avec Jaguar E à partir de 1962)

→ Carrera 8 - Véhicules avant 1940

→ Carrera 9 - course BMW

→ Course 10 - Trophée AvD Touring Cars, de 1947 à 1965.

Course 11 - Marathon historique AvD (Espagnols Carles Barangé et Enrique Clúa enregistrés avec Porsche 356C à partir de 1964)

→ Course 12 - Trophée du Nürburgring

→ Carrera 13 - Millésime

→ Carrera 14 - Revival DTM / STW

[/ su_quote]

La meilleure chambre avec vue sur le panorama classique
La meilleure chambre avec vue sur le panorama classique

[su_quote]

AUTRES ENCOURAGE:

→ Défilé du 50e anniversaire de la Porsche 911

→ Retour à la Nordschleife de la Porsche 956 de Stefan Bellof

→ Exposition 90e anniversaire du Mans

→ Séances de signature d'autographes

→ Vente aux enchères de classiques

→ Présentation de nouveaux modèles, tels que Jaguar et Alfa Romeo

→ Magasins d'accessoires

[/ su_quote]

Une Mercedes-Benz 300SL élégante venue de Suède
Une Mercedes-Benz 300SL élégante venue de Suède

L'argent bien dépensé

Si le programme d'activités était exhaustif pour les participants, il l'était aussi pour les spectateurs, avec des courses sans interruption qui commençaient tous les jours à huit heures trente du matin et se poursuivaient sans repos jusqu'à neuf heures vingt du soir.

Le fait que seuls trois Espagnols aient été inscrits aux tests Oldtimer Grand Prix indique à quel point le hobby est peu développé à un niveau international élevé dans notre pays, ou révèle les coûts de participation élevés qui font que ces tests restent réservés exclusivement aux vraiment riches. Les deux sont probablement vrais.

Conseils rigoureux pour ceux qui souhaitent y assister en tant que spectateurs Les prochaines éditions de ce grand événement allemand sont, en l'occurrence plus que jamais : une présence en bonne forme physique et des chaussures aussi confortables que possible. Ingrédients indispensables au vu des nombreux kilomètres qu'il faudra parcourir pour être au centre de l'action à tout moment, que ce soit à l'intérieur du paddock, dans les tribunes ou au milieu des montagnes le long de l'ancienne route de la Nordschleife.

Sans compter les visites de la zone commerciale intégrée dans les nouvelles installations, où le spectateur peut disposer de toutes les marchandises pour la culture de son hobby.

Une Opel GT bien préparée par Conrero
Une Opel GT bien préparée par Conrero

De la même manière, disposer à l'avance d'un plan du circuit et du programme avec les horaires et les listes des engagés sera très utile.

Cette liste des engagés dans les différentes courses, imprimée à partir du site internet de l'organisateur, occupe 35 pages vierges de poussière et de paille, ce qui nous donne une idée de l'ampleur de l'événement.

Les billets coûtent 38 euros par personne et par jour, étant possible d'obtenir un billet valable pour tout le week-end pour 58 euros. Le fan de sport automobile classique n'aura jamais mieux utilisé chaque euro dépensé d'accéder au circuit du Nürburgring qu'à l'occasion du Grand Prix AvD Oldtimer.

De nombreux parkings gratuits sont situés à une distance raisonnable des entrées principales. Les plus proches sont soit réservés par les clubs et les organisations événementielles, soit payants.

Aucun participant n'échappe au contrôle technique (TÜV)
Aucun participant n'échappe au contrôle technique (TÜV)

Le moyen idéal pour passer quelques jours de plaisir de l'activité sans avoir à concourir sur le circuit est de s'inscrire aux activités de l'un des nombreux clubs qui participent avec leurs membres, étant alors possible d'accéder aux grands espaces derrière le volant de votre propre voiture.réservé à l'intérieur. Sporadiquement, il existe des plaques d'immatriculation espagnoles qui s'aventurent parmi celles d'autres pays avec des représentations plus nombreuses.

PARTICIPANTS

En examinant au préalable les listes de participants, on découvre la variété et la quantité des marques déposées, non seulement les plus connues comme Jaguar, Ferrari ou Porsche, mais aussi d'autres difficiles à admirer en d'autres occasions.

Une Maserati A6GCS de 1954 et une Porsche 550 de 1959 ont été engagées en Carrera 4 (GT jusqu'en 1961), bien que la plus remarquable de leur catégorie soit peut-être la Ferrari 250GT SWB "Breadvan" de 1961. Bugatti 35 et 37 de 1930 et 1928 respectivement ne manquaient pas dans la Course 5 (voitures GP historiques jusqu'en 1960), à laquelle participaient également Connaught de 1954 et Scarab Offenhauser de 1960.

Dans la Course 6, dédiée aux F1 historiques, des noms exotiques comme Wolverine (1965), Royale RP6 (1971) ou Abarth Osella (1973) étaient présents. Une variété de Ferrari 250 SWB, Porsche 904 GTS et Aston Martin DB4 GT ont contesté la Carrera 7, de GT jusqu'en 1965; tandis que deux très rares Alfa Romeo 8C Monza de 1931 et 1932 Ils n'ont pas hésité à affronter les Maserati 4CM de 1934, les Veritas RS de 1948 et les Bugatti 43 de 1928 en Course 8 de véhicules d'époque d'avant 1940.

avd_oldtimer_2013_18_ferrari_breadvan
[su_youtube_advanced https = »yes» url = 'https: //youtube.com/watch? v = oWZqb_PX12A']
Crédit: Utilisateur SF2819, de Youtube

La Carrera 9 était une monoculture BMW; donc une frénésie sans limites pour les fans de la marque munichoise car toutes les versions et modifications imaginables pouvaient être admirées : 3.0 CSL Alpina, 2800 CS Schnitzer, Groupes A, Groupes N et M1 Procar ont évolué en abondance.

Dans la Carrera 10, les voitures de tourisme d'après-guerre à 1965 étaient regroupées dans un ensemble hétéroclite allant de la Porsche 356 à la Ford Mustang, en passant par la Lotus Cortina ou l'Alfa Romeo Giulia Sprint.

La particularité des courses 11 et 12 est qu'elles se sont déroulées sur la Nordschleife ou, autrement dit, l'ancienne piste nord du Nürburgring, avec la plus grande participation. Le marathon historique Elle dure 150 minutes pour les participants à la Course 12 et 210 minutes pour les inscrits à la Course 11, la plus longue et la plus dure du week-end.

[su_youtube_advanced https = »yes» url = 'https: //youtube.com/watch? v = 9CncYjS6xrM']
Crédit: BMWE21.net, de Youtube

avd_oldtimer_2013_26

C'était l'un des participants Alphas Monza, peint dans un curieux bleu turquoise (Por Brian Snelson)

Dans la Carrera 13 (Vintage), réservée aux véhicules les plus anciens à commencer par ceux fabriqués dans les années 8, les Alfa Romeo XNUMXC Monza susmentionnées étaient actives, peut-être les voitures les plus chères du marché actuel qui s'aventurent aux risques de la compétition sur circuit.

A l'autre bout, Carrera 14 (Renouveau DTM / STW) prenaient en charge des véhicules relativement récents, tels que le Mercedes-Benz 190 Evo II ou le BMW M3 DTM, fabriqués dans les années XNUMX.

LES ACTIVITÉS

Empezando por el viernes, día 9 de agosto, uno de los platos fuertes del Oldtimer Grand Prix lo constituye el Maratón Histórico celebrado tradicionalmente en el antiguo trazado o Nordschleife, que con sus 22 kilómetros es el circuito más largo y difícil del mundo de los clásicos en Europe. Les Allemands Daniela Ellerbrock et Alexander Furiani avec Alfa Romeo Giulia ont remporté la course, suivis de Reinhold Gröpper et Horst Walther avec Ford Mustang.

Les espagnols Carles Barangé et Enrique Clua, avec Porsche 356 C, ils se hissent à une discrète 21e place au classement général parmi les 35 équipes qui ont terminé la course.

Du samedi 10 au dimanche 11 août, il serait pratiquement impossible d'entrer dans le détail de tous les événements qui se déroulaient sans pause, aussi bien sur la piste qu'en dehors.

Folch remporte la troisième position sur la grille de départ
Folch remporte la troisième position sur la grille de départ

Il faut toutefois noter les courses Gentlemen Drivers, réservées aux véhicules GT fabriqués jusqu'en 1965 et, en raison de leur importance pour le championnat international, l'historique course FIA ​​Masters Formula 1, toutes deux à participation espagnole.

Dans la première, Joaquín Folch a couru avec une belle Jaguar E Roadster ornée d'autocollants du Team Montjuich bien qu'immatriculé en Angleterre, avec laquelle, faisant équipe avec le Britannique Simon Hardfiel, il n'a pu se qualifier qu'à la quatrième place, ce qui a permis à Alex Buncombe de s'imposer en une autre Jaguar E .

En ce qui concerne le championnat FIA Masters de Formule 1, le week-end a été largement dominé par les Britanniques Michael Lyons (Williams FW07) et Steve Hartley (Arrows A4). Tous deux ont pris les deux premières places sur la grille de départ des deux courses (avec la pole pour Lyon), terminant samedi dans le même ordre.

[su_youtube_advanced https = »yes» url = 'https: //youtube.com/watch? v = eA9w2U-jmT8 ′]
Crédit: Blog Autogefuehl, de Youtube

Dimanche, Joaquin Folch a réussi avec Brabham BT49C à sabler entre les deux, Lyon et Hartley, et à terminer la course en deuxième position. Parti de la troisième place, Folch est tombé à la cinquième place mais a réussi à revenir pour terminer deuxième.

Les vues depuis n'importe quel coin du Nürburgring, en particulier depuis les planchers surélevés des bâtiments entourant le paddock, sont excellentes, ne laissant aucune place à une minute de monotonie. De l'avis de nombreux fans de toutes nationalités qui peuplent le circuit, le Nürburgring a le meilleur chambre avec vue de la saison.

Samedi à midi, tous les modèles et déclinaisons imaginables de la Porsche 911 se sont réunis sur la piste qui, sous l'organisation efficace de Porsche Classic, a célébré le 50e anniversaire de la marque. La caravane était présidée par Derek Bell et bien que les fans des pays géographiquement les plus proches de l'Allemagne aient participé massivement, des plaques d'immatriculation de points plus éloignés de l'Europe comme la Suède, la Norvège, la Finlande ou la Russie pouvaient également être vues.

avd_oldtimer_2013_06_911_dereck_bell
[su_youtube_advanced https = »yes» url = 'https: //youtube.com/watch? v = ShXJDHaVg-I? t']
Crédit: Hans-Günter Diederich, de Youtube

Derek Bell serait également mandaté dimanche pour piloter la Porsche 956/007 sur la Nordschleife, l'un des plus rapides de l'histoire du championnat du monde Groupe C, qui a disputé la saison 1983 et détient toujours le record du tour le plus rapide sur le célèbre circuit allemand.

En 1983, le malheureux Stefan Bellof établit le record de la Nordschleife en un temps imbattable et invaincu de 6'11. À l'occasion du 30e anniversaire du record, Derek Bell est revenu sur la piste avec la même voiture.

Pour l'anecdote, dimanche matin, alors qu'il buvait un jus d'orange dans le centre des opérations Porsche, le responsable de l'organisation de l'usine a commenté à ce chroniqueur quelques minutes avant de transférer la voiture du paddock central du Nürburgring à la Nordschleife que le départ lui avoir deux heures de retard par rapport à l'horaire prévu dans le programme officiel.

La raison en était que les fans avaient fait de nombreux graffitis sur l'asphalte, comme c'est la tradition, pour encourager les participants au Marathon Classique de vendredi. La peinture rend la piste glissante et une équipe de travail s'est chargée de l'enlever avant l'entrée de la 956 pour une bonne adhérence des pneus.

Un Simplex La France se souvient de sa participation au Pékin-Paris
Un Simplex La France se souvient de sa participation au Pékin-Paris

Sous l'immense chapiteau de l'excellent magazine Moteur Klassik, Le plus lu en Allemagne dans sa spécialité, il y avait une intéressante exposition de voitures participantes et gagnantes des 24 Heures du Mans, à l'occasion du 90e anniversaire de la célèbre course d'endurance.

Parmi les véhicules présents, plusieurs en provenance directe des musées Audi, Mercedes-Benz et Porsche. Il était possible de les admirer en sirotant un café dans de belles tasses surtout édité par Motor Klassik ou feuilleté les dernières actualités éditoriales sur le sujet traité.

Non loin de là, un grand enclos était habité par la marque Jaguar, qui avait présenté des véhicules historiques de type C et D pour habiller la présentation de sa nouvelle supercar, la C-X75. Il s'agit d'un hybride de 1.600 862 cm7, de 354 ch et d'une transmission automatique à XNUMX rapports capable d'une vitesse maximale de XNUMX km/h.

Le prix n'a pas été communiqué mais, comme on dit, celui qui a besoin de le demander ne pourra pas l'acheter.

Présentation de l'Alfa Romeo 4C
Présentation de l'Alfa Romeo 4C

Jaguar n'était pas la seule marque à présenter un nouveau modèle ; Alfa Romeo a profité de la forte concentration de clubs de ses fidèles fans pour présenter la 4C. Une voiture qui fera beaucoup parler avec son cadre en carbone léger et sa carrosserie en composite, conçue pour être la compétition de la Porsche Cayman. Les prix décideront du jeu. La voiture sur la photo à la vue des lecteurs correspond à une série limitée à 500 exemplaires, Édition de lancement, vendu à 61.000 XNUMX € l'unité.

Tout au long du week-end des surprises ont surgi à chaque tournant, non seulement dans le domaine des supercars, mais aussi dans des pièces redécouvertes ou difficiles à trouver ailleurs comme une Porsche 356 de 1950, la plus ancienne Porsche du présent décorée également d'accessoires de l'époque, ou un Simplex américain La France, participant au rallye Pékin-Paris de 1907.

Surtout quand le soleil brille le week-end, le Nürburgring devient une destination où les vrais amateurs de sport automobile classique se mêlent aux simples touristes et badauds qui, en passant par la billetterie, contribuent favorablement à réduire le dangereux déficit de la société de gestion. Au cours de mes nombreuses années de participation au Grand Prix Oldtimer Je n'avais jamais vu les tribunes aussi bondées que cette fois.
 
 

 
 

Images en taille réelle (1.280 XNUMX px environ)


 

Notez cette actualité et Commenter!

Qu'en penses-tu?

Mario Laguna

Écrit par Mario Laguna

Mario Laguna, auteur du livre "The Pegaso Adventure", érudit et observateur de l'histoire de la course automobile, des marques et des personnages. Visiteur régulier de compétitions automobiles, qu'elles soient de catégories actuelles ou historiques, concours internationaux d'élégance, conférencier... Voir plus

Commentaires

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

50.3KVentilateurs
1.7KAbonnés
2.4KAbonnés
3.1KAbonnés