10e réunion Classic Trucks.com
in

10e réunion Classic Trucks.com

Cela fait dix ans que les participants au forum Camions classiques.com Ils ont eu l'idée pionnière de se réunir annuellement. Au début, il s'agissait de simples réunions afin de se connaître personnellement et d'échanger des impressions sans avoir besoin de le faire via l'ordinateur, mais au fil du temps, certains fans ont commencé à venir avec un camion classique, et quelques années plus tard, c'est devenu le premier concentration dédiée exclusivement aux classiques industriels détenus en Espagne.

Cette réunion de doyen n'est pas qu'un simple « rallye » ; Normalement, un grand espace est recherché où les camions sont exposés au public après de petites excursions pendant au moins quelques jours. De plus, certains stands vendant des articles liés aux camions -t-shirts, pièces, miniatures, etc.- et même des stands de nourriture ou certaines activités pour les plus petits sont activés... comme si nous étions à un événement classique en Angleterre !

La vérité est qu'en seulement 10 ans, cet événement a atteint une qualité organisationnelle et participative du plus haut niveau. Cette année, la base des opérations était l'hôtel Puerta de Gredos, situé à la périphérie de Barco de Ávila (Ávila), avec de grands espaces ouverts adaptés au stationnement des plus de 50 camions qui ont assisté à l'événement.

(Pour voir les légendes dans la galerie, survolez les images ou cliquez pour ouvrir la visionneuse).

Le jour d'arrivée était le vendredi 19 septembre dernier, et pendant les jours 20 et 21, les camions ont fait des excursions à Navalonguilla et Alto de Tornavacas le matin, tandis que l'après-midi, comme nous l'avons déjà mentionné, ils sont restés exposés à la joie des visiteurs. . D'ailleurs, l'entrée est gratuite.

Restaurations de qualité

Du côté des participants, la qualité et la variété se sont démarquées. La plupart ont eu des restaurations minutieuses et il y en avait même conservées "à leur sauce" en respectant toute leur originalité, comme la petite et exotique Nazar de 1965 ou la grue Ford "mejunje" avec un châssis des années 40, une cabine des années 60 et une mécanique diesel Barreiros, un invention hispanique typique.

La marque avec le plus grand nombre d'unités présentes était - comment pourrait-il être moins - Pegaso, dont on pouvait voir pratiquement tous les modèles civils qui ont été fabriqués jusqu'à l'arrêt de la production au début des années 90. Le plus ancien était le magnifique " Mofletes" diesel de 140 ch du début des années 50 appartenant à la famille Savall, un camion qui se distinguait par son âge et sa magnifique restauration pour être l'une des très rares unités conservées (peut-être seulement 3) de la configuration "tracteur".

Il est également rare de voir des Pegasos des séries Comet et Europa en "tête de tracteur", et pourtant lors de cette réunion il y avait plusieurs unités. Le seul modèle mythique de la marque de chevaux d'élevage qui nous manque était le Barajas du milieu des années 50, bien que son absence ait été plus que compensée par le joli bus Monotral de la famille Savall chevauchant le même moteur diesel V6 ... et faisant le même bruit de retour de flamme rauque lorsqu'il roule.

Mais il n'y avait pas que des Pegasi intéressants ; presque tous les industriels qui étaient fabriqués en Espagne dans les années 60 et 70 étaient présents. Il y avait plusieurs Avia, Barreiros et Ebro de différentes tailles et époques, pratiquement tous parfaitement restaurés. Ni l'un ni l'autre ne manquait un fourgon Mercedes O319 de ceux fabriqués par Enmasa, ou l'ensemble varié de la production étrangère.

Parmi eux se distinguaient le typique Leyland Comet 90cv avec son ronronnement particulier, un vieil Austin K4 de la fin des années 40 ou le superbe Diamond T de 1937 qui ne manquait pas de détails dans sa restauration soignée. Cette marque américaine, si méconnue aujourd'hui dans notre pays, était l'un des principaux constructeurs de camions jusqu'aux années 50 et ses produits étaient considérés comme presque « de luxe ».

Il n'y avait plus rien à voir avec le soin intérieur de cet exemplaire, plus digne d'une voiture de tourisme que d'un véhicule utilitaire, ou son encombrant moteur 6 cylindres et culasse plate... essence bien sûr. Ce dernier se disputait la position de véhicule le plus ancien avec le 3HC russe d'Angel Domingo, également 6 cylindres et essence mais au design spartiate et à l'ancienne, comme il sied à tous les véhicules soviétiques.

Cependant, nous avons pu vérifier son fonctionnement plus que correct dans certaines des promenades sporadiques qui étaient proposées dans ce camion autour de l'hôtel, et c'est que plusieurs de ceux qui ont été exposés se sont prêtés à de petites excursions pour démontrer au public comment ces le bruit et la fumée des vétérans des transports. Sans aucun doute, un plaisir pour les yeux et les oreilles que - du moins nous - nous prévoyons de ne pas manquer l'année prochaine.

 

Plus d'images…

Qu'en penses-tu?

Francisco Carrion

Écrit par Francisco Carrion

Je m'appelle Francisco Carrión et je suis né à Ciudad Real en 1988, un endroit qui ne ressemblait pas au début aux voitures anciennes. Heureusement mon grand-père, dédié au secteur automobile, avait des amis qui possédaient des voitures d'anciens combattants et participaient au rallye annuel qui se tenait (et se tient toujours) dans ma ville natale... Voir plus

Commentaires

Abonnez-vous à la newsletter

Une fois par mois dans votre courrier.

Merci beaucoup! N'oubliez pas de confirmer votre abonnement via l'email que nous venons de vous envoyer.

Quelque chose s'est mal passé. Veuillez réessayer.

50.3KVentilateurs
1.7KAbonnés
2.4KAbonnés
3.1KAbonnés